2B

Cette fille, discrète, douce
Cette raiponce des temps modernes
Vêtue d’habits colorés,
Cette couleur que tu aimes tant
Le bleu, bleu comme le bouchon du crayon que tu tripotes
Face à moi gênée, peut-être même apeurée
T’ai-je fait peur ?

Timide et peu sûre d’elle, elle craint les regards jugeurs
Et au lycée, elle s’est un peu affirmée.
Derrière son maquillage, elle se forge une carapace
Mais ne t’en fais pas, la beauté émane de toi.
Et dans ses rêves, elle s’envole pour les États-Unis
Mais, est-ce par souci d’échapper aux opinions d’ici ?

J* et A* arrivent, toutes souriantes, elles semblent -pour une fois- contentes de me voir. Aussitôt, elles commencent à m’expliquer : elles aiment l’autonomie que laisse le lycée, c’est assez cool ! Une fois dans le forum, elles adorent écouter de la musique et danser. Devinez leur moment préféré… (oui, oui, c’est bien la récré !). J*, avec sa mèche couleur jais et son doux bracelet à clous, est adhérente au CESC, A*, personnalité déjantée, au théâtre. Elle se vante : « Eh, eh ! J’ai la carte de la MDL ! ». Ces deux jeunes filles hautes en couleur et pleines d’énergie me donnent le sourire. Les filles, pouvez-vous m’expliquer cet adulation des câlins (pour toi A*) et toi, J*, ce fétichisme pour les licornes ?

Image calme d’une fille active
Plutôt bien intégrée dans la vie du lycée
Participant à la MDL et aux activités sportives
Elle n’en oublie pas pour autant de se relaxer
En allant se poser avec ses potes au plot D

Le visage raffiné, les yeux délicatement maquillés, d’un bleu ciel à tous les faire tomber. Elle aime l’été, Black Coffee et les États-Unis. La queue de cheval légèrement décoiffée, décentrée et placée sur le côté de son crâne, venant rajouter une touche de féminité, à cette aura sensuelle et libérée, sur ces collines imagées ou imaginées, beaucoup se verraient chevaucher. Dis-moi, n’as-tu jamais rêvé de t’élever ?

Jeune fille aux allures littéraires
Mais qui ne sait pas quoi faire.
Toi qui portes le nom d’une déesse antique et
qui détestes le français
et qui adores les matières scientifiques
Toi qui aimes la liberté qu’apporte le lycée.
Mais aussi sa nourriture.
Ton endroit préféré le jardin, peut-être parce que
le printemps est ta saison préférée.
Ici, selon toi, la diversité règne en maître.
Cette ouverture au monde est une chance.
Dis-moi, chère élève, ta vie est-elle aussi colorée et joyeuse que ce que tu peux nous faire voir au travers de ce grand sourire ?

Éternel stressé, il semble se détendre avec ses amis ou au théâtre où il espère voir naître en lui un réel comédien. Une chose est sûre, les mathématiques ne sont pas vraiment ses amis tout comme le professeur de français. Mais dis-moi quel rôle désires-tu le plus jouer ?

Le bout des chaussures mouillé
Tu as marché pour venir me rencontrer.
Ta main éraflée par un chat trop joueur
Tient un crayon à encre effaçable.
Tu sembles réservé et nerveux,
Tu détournes ton regard,
Soudainement captivé par le sol
Comme si tu ne voulais pas te confier :
Aurais-tu peur de ton propre portrait ?
Une fille que l’on peut croire timide et réservée, mais qui est en réalité une vraie fêtarde ne désirant qu’une chose, s’évader en voyageant. Pour l’instant, elle se contente de voyager à travers les différentes mélodies qu’elle joue au piano en attendant d’atterrir réellement en Italie. Mais qu’est-ce qui peut bien te pousser à quitter la France ?

C’est une personne qui peut paraître timide et réservée mais lorsqu’on cherche plus loin, J* est une drôle de fille qui se déconcentre lorsqu’une amie est à proximité. Elle habite à Saffré et voudrait choisir STMG mais c’est en réalité une jeune fille heureuse et attentionnée. Elle préfère le lycée au collège car les élèves y sont plus matures et l’ambiance lui plaît. Dis-moi enfin la vérité, pourquoi semblais-tu si impressionnée ?

R* mâche son chewing-gum
Il est décontracté, ne sait pas quoi me dire
Sa matière préférée est le sport
Il se sent bien au lycée
Mais ses oreilles lui jouent des tours et il commence à être sourd
En français c’est compliqué, il a l’air fatigué
A son poignet une gourmette lui rappelant qui il est
Il me sourit, sans réellement savoir que dire.

Le regard froid,
les lèvres serrées,
tu me regardes,
mais n’oses me parler.

A* n’aime pas me regarder dans les yeux quand je lui parle parce qu’il est timide. Pourtant c’est l’élève qui était le plus naturel avec moi, pas le plus à l’aise mais le plus sincère. Il aime le foot et sortir avec ses amis et ne sait pas ce qu’il n’aime pas, à part la philosophie bien sûr mais c’est presque une évidence pour un futur scientifique. Ah oui ! Il aime la musique électronique, mais il ne sait pas quel artiste. A* ne sait pas grand chose mais il a pourtant l’air d’en connaitre beaucoup plus que ce qu’il dit. Il ne sait pas comment se définir mais ça viendra car A* est sincère, un jour A* ne sera plus timide.

A*, cette jeune fille au profil littéraire,
Laisse paraître sa sympathie.
Elle est bien intégrée dans sa vie au lycée,
Et a l’air de s’amuser.
Elle aime la liberté,
C’est sûrement pour ça que la nature et les animaux la passionnent.
Elle sait se montrer à l’aise dans une situation inconfortable,
Mais comment fait-elle pour paraître décontractée,
Alors qu’on sent en elle une immense timidité ?

Une hâte de venir au lycée,
Quel bonheur cette liberté !
Une bonne ambiance au quotidien
Surtout pendant les cours de madame G*.

Elle s’investit beaucoup,
Elle a fait les cafés branchés avec nous.
Elle a adoré ce projet,
Et tout ce qu’on a fait.

Derrière ses lunettes et ses bagues aux dents, se cache une élève très souriante et qui rigole tout le temps pour rien. Ancienne élève de Jean Mermoz, elle a atterri au lycée parce qu’elle n’a pas eu le choix. Elle va donc tenter d’intégrer un bac pro sanitaire et social. Élève posée et artiste, elle exprime son art en pratiquant le théâtre, mais est-elle seulement douée? F* s’énerve très vite et semble très tempétueuse. Tu semblais gênée devant moi, mais pourquoi?

Cet élève sociable est reconnaissable grâce à ses remarquables cheveux frisés. Par le lycée il est séduit mais les copains et la fête restent prioritaires sur cet enfer qui lui impose un réveil aux aurores. C’est pour ça qu’à la moindre occasion, il court à la manière du joueur de foot qui le possède, vers l’extérieur du lycée afin de carboniser son tabac et ses poumons à la fois. Malgré tout, il reste bon mais est tout de même très dissipé. Est-ce pour se canaliser qu’il veut devenir éducateur spécialisé ?

Ce qu’il adore par-dessus tout, c’est le choix de nourriture qu’on lui propose dans le lycée. Pas seulement l’huile au pâtes… euh, pardon, les pâtes à l’huile qu’on lui sert mais également l’ambiance amicale du self. Tout comme il apprécie l’entente avec les enseignants, particulièrement celui d’espagnol, avec qui il a passé d’agréables moments. Ces détails réunis montrent son adhésion à la nourriture car c’est ce qui lui importe le plus visiblement en venant étudier. Par-dessus cela E* apprécie la routine que le lycée lui épargne en découvrant chaque jour de nouvelles têtes. Mais survivra-t-il aux boites de raviolis du self en cas de jours fériés ?

ll se sent bien au lycée, beaucoup plus libre qu’auparavant, il aime pouvoir sortir quand il le veut. Ce garçon joyeux et peu travailleur au look atypique a pour passion le basket. C’est un adolescent des plus ordinaires, aimant avant tout son ordinateur et sortir avec ses amis.

Ce garçon au regard fuyant ne montre aucune envie de se prêter au jeu, il ne fait pas preuve d’effort et n’a ni envie de parler de lui-même, ni de parler du lycée. Son silence montre son peu d’investissement et sa seule envie de s’en aller. Les seuls mots dits étant « Voilà voilà »… Mais que fais-tu là ?

B*, un lycéen comme tout le monde,
aime le basket, la guitare, est dans son monde,
L’ambiance du lycée et les gens lui sont agréables,
AC/DC et le rock font partie de son univers,
la section S l’attire bien, puisqu’en maths il se débrouille bien.

Un peu gêné d’être en face d’une terminale
pas moyen de se faire la malle.
Impassible et fermé
je ne laisse rien passer.

T* t’es au courant qu’les compèt c’est l’samedi,
bleu, sensascience,
comme la Corse et la Grèce
trois ans qu’il regarde la télé,
ah non ! Tennis en parachute.
Tu es tout petit
Et très gentil

Futur comédien
Au lycée, tu te sens bien

Ta classe soudée
Te fait grandement apprécier le lycée

Aujourd’hui c’est ton anniversaire
Tu peux enfin dire que quatorze ans tu avais hier

Pas de rimes de plus
Joyeux anniversaire S* !!!