2A

Il est au lycée, c’est sa première année,
Toujours un chewing-gum à la bouche avec des chaussures Lacoste
Tel est son accoutrement, ainsi est-il habillé.
Son lieu préféré, la MDL, c’est là-bas qu’il se poste,
Malgré peu de changement du collège au lycée
Ainsi que peu de changement dans sa façon de vivre du lycée à la maison,
Il trouve au lycée une certaine convivialité
Et un peu plus de travail à la maison.

A* puisque c’est son nom,
Aime le lycée autant que la maison.
Il décrit le lycée comme «cool», avec son air rêveur.
Il se perd dans les couloirs et se trompe même de cours.
Mais il apprécie qu’on ne le prenne plus pour un gamin.
Il utilise beaucoup plus la perm pour arriver à ses fins.
Il, c’est A*.

A*, cette fille plutôt discrète
et du genre plutôt coquette.
Elle adore les mathématiques,
c’est peut-être une future scientifique.
Bien intégrée au lycée,
elle n’aime pas trop travailler,
elle préfère être entourée de ses amis
avec qui elle partage une partie de sa vie.
Sur ses joues se trouvent des petites taches de rousseur,
Cela marque sa douceur.
Mais bien qu’elle soit réservée,
il faut se méfier,
car derrière les apparences,
se cache une fille pleine de prestance.

Pour elle, c’est une nouvelle vie. C’est différent du collège. Le lycée fait avoir un nouveau comportement, de nouvelles habitudes. Il y a quelques inconvénients comme vivre avec des personnes et travailler avec des gens qu’on apprécie moins voire pas du tout. Il y a aussi plus de travail et de responsabilités. Les avantages sont qu’on peut partager des choses avec les gens qu’on aime; on a plus de liberté, on passe plus de temps avec ses amis. Le lycée, c’est une période de transition entre l’adolescence et devenir adulte.

Beau blond aux yeux bleus,
Aimable et gentil,
A* semble curieux.
Ancien collégien de Nozay,
Son visage me semble familier.
Il lit beaucoup moins qu’avant,
Peut-être à cause du nombre de devoirs,
Il habite à Derval,
Sa sœur est en terminale.
Il adore la musique,
Que ce soit de la batterie ou du saxo,
En club ou en association,
La musique est sa passion.

C’est un petit homme qui se nomme A*.
Il a seize ans et toutes ses dents.
Il porte un manteau bleu marine qui reflète son jean et ses Nike.
Il habite à Héric, drôle de nom, mais une ville pas mal, surtout en tandem.

On ne peut pas dire qu’elle soit timide derrière son sourire de princesse divine. Ses cheveux longs ondulent et caressent son visage de ses yeux bleus malicieux. Dans sa classe elle se sent bien et quand elle en parle, son regard est serein. La science n’est pas son point fort mais le français elle adore ! Elle est calme et aime se détendre ou bien discuter avec ses amies sur les bancs du lycée. Le self restera pour elle meilleur que le collège. Elle est debout tard le matin mais ce n’est pas ce qui l’empêche d’être fatiguée lorsqu’elle rentre chez elle. Bien qu’elle ne sache pas quoi faire pour son futur, elle sait dans quelle section elle voudrait aller. Elle a quinze ans et derrière cette fille rieuse, reste pour autant une jolie fille sérieuse.

Il habite à Blain
Et se rend au lycée tous les matins
Il est un peu feignant
Mais pas tout le temps
Surtout qu’il préfère le lycée
Car au collège il n’y a pas de libertés.
Il adore l’ambiance ici,
Et trouve les temps libres bien répartis
Il vient de recevoir un 9,5 en histoire
C’est normal, il ne passe pas beaucoup de temps dans ses devoirs.

Un élastique qui rassemble ses cheveux,
Une barrette pour retenir ceux qui s’évadent,
On voit mieux ses yeux,
Elle est loin d’être maussade.
Son cuir marron
Lui apporte un brin d’ambition
Elle aime cette possibilité de pouvoir travailler
Quand elle est motivée,
Ou bien s’amuser
Quand elle est ennuyée ou fatiguée.

Elle est vive, souriante,
plutôt clémente, décapante, vivante.
Il lui est déjà arrivé de tomber dans l’escalier
elle nous avoue sa maladresse
toujours avec le sourire.
Elle n’aime pas rester à sa place,
elle occupe l’espace.
Elle a une aisance,
celle que tout le monde n’a pas.

En joignant les mains,
il dit que le collège ça craint.
Pour lui le lycée c’est mieux,
on s’y sent plus vieux.
Facile de s’intégrer,
on voit qu’il n’a pas ramé.
Malgré la difficulté à se repérer,
il dit qu’il y est arrivé.
Plus nombreux en classe,
c’est pas si gênant que ça.
Même si les méthodes changent,
il réussit à s’adapter.
Avec un sourire il dit que pour lui le lycée,
c’est le pied.

Il trouve le lycée cool et il est plus libre,
l’ambiance est bonne et lui est heureux.
Les espaces sont plus modernes et la MDL lui plaît
alors qu’au collège, c’est la plaie.
Le changement est grand,
le bâtiment aussi et lui s’y sent épanoui.
Il a de la facilité,
mais il est un peu stressé.
Il n’est pas trop bavard,
mais ce n’est pas une tare.

Il s’appelle C*, il a des lunettes de la taille du monde et un appareil dentaire.
Ses yeux cachés, on peut dire qu’ils étaient bleus ou peut-être verts.
Il sourit tout le temps mais il parait timide.
Il a quinze ans et il veut devenir médecin plus tard ou quelque chose comme ça.
Mais il adore le chocolat et j’espère que lui ne va pas finir chez le médecin au lieu d’en être un.
Il croit qu’au lycée il y a beaucoup de monde,il est nouveau mais il connaissait des jeunes avant.
Il s’est habitué vite, même s’il est timide parce qu’il a l’air d’être gentil.
Il adore étudier, et selon la fille d’à côté, il est « intello » car il a seize de moyenne.

Il est grand, et a les cheveux courts
Il était perdu lors de son premier jour,
Mais le lycée lui a quand même apporté
plus de libertés.
Il aime le sport tant physique
qu’informatique,
Il est ne sait pas quoi dire, il est gêné.
Blain et Notre-Dame sont ses foyers,
Mais la MDL est sa troisième maison au lycée,
Il s’appelle D* et a quinze ans.

Elle joue avec son crayon,
Ne sachant pas quoi dire, elle me donne son opinion,
Le lycée plutôt bien, malgré le bazar du matin,
Sa coiffure soignée, ses cheveux attachés,
Elle vit à Blain
et ce matin,
Elle pratique de la danse
modern’ jazz, quelle élégance.
Cette élève de seconde A porte une parka,
E* et son sourire en coin,
L’air timide, elle se sent bien,
Malgré les nombreux silences
les questions n’ont de sens,
Que ses réponses franches.

Elle a le prénom de La Reine des Neiges et dégage la même douceur.
Timide, fragile, mais d’une certaine robustesse.
Elle veut faire part de sa joie de vivre au monde qui l’entoure.
Sa bonne humeur, elle aime la partager, en faire un lien avec ses proches.
Sa timidité, elle l’atténue petit à petit, avec sa venue au lycée.
Un nouveau monde, peut-être pas celui qui lui convient.
Une atmosphère dans laquelle se gèle la routine.
Elle y fait plusieurs rencontres, va plus vers les autres, crée des liens.
D’une nature drôle et ayant des délires particuliers,
Elle arrive cependant à bien travailler, à préparer son avenir avec de bons résultats.
Une dégaine de princesse de glace, robuste, fragile, timide,
D’une douceur innée ou apprise, elle a le prénom de La Reine des Neiges.

Voici une jeune fille qui est plutôt réservée, dont le sourire gêné transmet sa timidité. Ses doigts jouent avec le crayon devant elle, elle est légèrement mal à l’aise mais elle essaie de ne pas le laisser paraître. Ses cheveux sont lisses, châtain clair et mi-longs. Elle semble gentille et sensible. Sa voix est douce et claire, elle répond aux questions qu’on lui pose avec une certaine pudeur. Sa vie en tant que lycéenne lui plaît, elle aime être dans la Maison des Lycéens. Elle se sent bien dans les endroits bruyants. S’il y a un coin du lycée qu’elle n’affectionne pas tellement c’est bien le CDI. L’ambiance de sa classe est bonne. Il n’y a pas de matière qu’elle préfère particulièrement, mais les SVT et les maths sont en quelque sorte embêtants. Elle n’a pas plus de travail qu’elle n’en avait au collège. L’année prochaine, elle voudrait s’orienter vers la filière ES, dans le futur, elle voudrait devenir infirmière. Elle ne voudrait aucun changement au lycée, elle s’y plaît comme il est.

Une écriture qui témoigne d’une certaine beauté.
Timide et réservée, qui se surprend parfois à rêver.
Un sourire que certaines, sans nul doute, continuent de lui envier.
D’une sympathie sans égard, que ses amies ne doivent qu’apprécier.
Installée dans une routine, non des plus désagréables.
Un train-train quotidien, pour certains certainement enviable.
Auparavant enfermée dans une bulle, à première vue imperméable.
Aujourd’hui une timidité effacée, elle lie l’envie à l’agréable.

L* jolie Guadeloupéenne,
A la peau colorée, aime chanter
Toute souriante, trouve ici une bonne ambiance
Malgré des esprits gamins, elle ne perd pas la main
Du haut de ses quinze ans avec son écharpe beige et ses belles lunettes
elle adore les sensations fortes,
Elle a les yeux pétillants et un beau sourire souriant
Toujours bien coiffée, elle croque la vie à grandes bouchées !

C’est une fille normale, elle s’appelle L*
Elle porte un bijou une chaîne en argent qui reflète ses dents, elle porte un manteau style esquimaux.
Elle doit aimer le noir vu que son chemisier et son manteau aussi le sont.
Elle est faignante de travailler, ça se voit avec sa moyenne en histoire.
Pour finir je vais te dire bonne chance mais si tu es faignante, tu dois y aller, profiter, t’éclater, travailler et décrocher ton précieux examen.

Voici une jeune fille bien calme, très calme et aussi, très peu bavarde. Pour la faire parler, il faut la mettre le plus à l’aise possible. On voit ses doigts qui se tordent sur ses cuisses. La pauvre est très nerveuse, stressée même. Malgré cette gêne, elle se sent bien au lycée. Elle se sent libre, elle passe ses heures d’études à rire avec ses amis. Mais quand elle s’ennuie, elle peut retourner chez elle. Libre d’aller où elle veut, libre de rester, de partir. Libre de tout car elle n’a encore rien décidé. Peut-être ira-t-elle en filière scientifique, après tout, elle n’a pas encore choisi quel métier elle voulait faire. Elle n’est qu’en seconde.
Cette jeune fille a des longs cheveux, des cheveux noirs à la racine, blond sur la longueur. Quand elle joue de la flûte traversière, son expérience des dix dernières années lui donne la beauté et la grâce. Et cela est amplifié par ses grands yeux dorés cachés à l’ombre de ses grands cils noirs. C’est certainement un miracle du mascara qui rend son regard aussi puissant.

Elle garde précieusement sa croix basque. Ses grands parents sont originaires de là-bas. Elle ne parle pas énormément, elle est née à Paris, à Saint-Maurice. Elle aime la cuisine, pour régaler ses babines, elle confectionne parfois des gâteaux, gourmande probablement, enfin je le suppose, car elle ne parle pas énormément d’elle.

Elle est studieuse au lycée, elle se donne à fond,
Puis elle fait preuve de fainéantise, de retour à la maison.
Le soir, elle se couche tard, elle n’est pas fatiguée
Mais le matin, ce n’est pas la même histoire, elle peine à se lever.
Elle aime l’indépendance, la liberté,
Ce qu’au collège elle n’arrivait pas à trouver.
Elle trouve qu’au lycée, il y a pleins de projets,
La boîte à questions, Lire-Élire ou encore la MDL.
Elle fait du badminton, elle est assez sportive,
Par contre devant la télé ou l’ordi, elle n’est pas très active.
Au collège, elle ne se sentait pas très bien,
A cause des notions de groupe ou des gens mesquins.
Maintenant qu’elle est au lycée elle se sent mieux,
Elle trouve l’ambiance conviviale et les gens plus chaleureux.

Le cadre lui plaît, c’est grand et il y a beaucoup de salles de classes. Globalement les élèves sont sympas. Elle pense que les élèves sont plus ouverts; il y a moins de petits groupes qui se forment par rapport au collège. Pour elle, le lycée est un lieu d’indépendance, il a y plus de liberté et plus d’avantages comparé au collège. C’est plus convivial.

P*, aussi curieux
qu’ambitieux,
avec son regard malicieux
bien qu’il ne soit pas bleu.

Avec son gel et son écharpe, il veut avoir la classe,
et qui sait, peut-être être le plus beau de la classe.

Lui qui rêve de gagner beaucoup d’argent,
de ne pas s’ennuyer, et rencontrer plein de gens.

I* est grande et belle,
Le teint mat venant de ses origines guinéennes.
Elle a de longs cheveux tressés et de grands yeux noisette accompagnés de grandes lunettes
Cela renforce son charme enfantin.
Une jeune fille d’apparence timide, parlant peu mais ayant l’air vraiment épanoui malgré son manque de confiance en soi.
Ses centres d’intérêts sont la danse et le volley.
Elle vient d’une ville appelé Saint-Nazaire, où le beau temps n’est pas souvent au rendez-vous.
Elle habite actuellement à Guenrouët et sa vie là-bas a l’air de lui plaire !
Dans ce lycée elle a trouvé ses repères, elle dit beaucoup s’y plaire et avoir trouvé les personnes qui lui correspondent.

Le regard perdu, il explique qu’au lycée on se sent mieux.
Concernant la classe il n’y a pas de problèmes.
Le lycée est plus grand, se perdre c’était courant.
S’il ne sait pas quoi faire, il y a la MDL.
Les devoirs ? Pas de soucis ils sont faciles.

Son truc à lui c’est le football
ça l’aide à évacuer son trop plein d’énergie
au lycée il aime souvent traîner dans la hall
avec ses potes il regarde les vidéos de Squeezie
oui il aime les vidéos
de gens qui jouent aux jeux vidéos
pourtant
il aimerait travailler dans la gestion ou le sport.
Pour lui le lycée c’est la réussite
mais aussi une plus grande liberté et il n’a pas tort
car pour lui il faut apprendre vite
apprendre vite pour être sûr de réussir
dans un métier qui plus tard
lui permettra de vivre

Il se sent bien au lycée et est très bien intégré.
Bien accueilli, il est plus libre, les espaces sont intéressants et le billard est mordant.
Il est confiant, et avec plus de libertés, il ne peut que rêver.
La MDL est un endroit de rencontre, et intéressé il se montre.
Le temps de trouver le rythme
c’est un peu difficile,
mais à force de traverser les couloirs,
il commence à s’y retrouver et à tout entrevoir.

Ses yeux clairs d’une couleur que je n’ai pu identifier,
m’ont scrutée d’abord avec une certaine méfiance,
puis avec sympathie, comme s’il était rassuré,
et qu’il avait accepté l’évidence.
Il avait cet air rassurant qu’ont certains êtres,
un charisme évident, une jovialité inévitable,
ou même une timidité dissimulée peut-être.
Il était grand, semblant imbattable.
Sa passion pour le tir-à-l’arc m’a surprise l’espace d’une demi-seconde,
car je me suis finalement dit que rien ne lui irait mieux au monde.
Il m’a décrit sa vie, aussi simple soit-elle,
et c’est bien mieux ainsi, que de la bourrer de facéties.
Des passions ? Il en a à la pelle,
et ses yeux s’animent à discuter de sa future vie,
ou rient en pensant qu’il joue bien trop,
ce qui nourrit le cliché des hommes accros aux jeux vidéos ;
il était rassurant, apaisant, d’agréable compagnie.
Joyeux, timide, on ne doutait pas de sa joie à être ici.

Il s’appelle T*, et il aime le rock
quinze ans passés et il faut travailler au lycée
car Plessé il n’y a pas de temps à y passer !
T* ce qu’il aime c’est les filles, le foot et le baby-foot
Pas de difficultés, normal il est calé !
Mathématiques et sciences physiques c’est une réussite pour lui,
Avec ses cheveux bruns il est quelqu’un de bien,
Ses yeux marrons, plutôt canon.

Élève de seconde A, il respire la joie de vivre avec son sourire gêné
Ce qu’il aime, c’est passer du temps avec ses frères triplés.
Pourtant, cela ne l’empêche pas chaque matin de se réveiller motivé
Afin de passer une journée de plus au sein du lycée.
Pour lui, ses amis comptent beaucoup
Ce qui s’explique par sa gentillesse et son côté savant fou.
Car oui, il n’est peut-être pas doué en langues,
Son truc à lui c’est les sciences,
Mais il doit être un élève agréable pour ses professeurs
Qui comprennent que c’est un garçon au grand cœur.
Il vit dans la petite commune de Plessé
Là, où l’étang est son endroit préféré
Pour pratiquer toutes sortes de sports
Natation, football, basket et j’en passe encore.
V*, le garçon aux lunettes bleues,
Aime tout le monde et sait ce qu’il veut.

Il s’appelle W*, et il était complètement perdu, il ne savait pas où aller, il ne savait pas où s’asseoir, en arrivant au CDI. Il ne savait que dire, alors il a brièvement parlé de sa vie.

De taille moyenne, il a les cheveux châtain foncé et il porte un vêtement Le Coq Sportif. Pas étonnant, puisque la passion de W*, c’est courir. « Je cours tous les jours » m’a-t-il dit.

Dans le lycée, il ne faut pas s’inquiéter si on le voit en trois fois, parce que W* a deux frères qui lui sont identiques.

Pendant ses heures de permanence, ce qu’il aime faire, c’est travailler bien installé sur les tables au forum avec ses amis. La vie pour lui au lycée Camille Claudel est meilleure que celle qu’il avait au collège, car ici, il se sent libre.

Et il est un des nouveaux venus au sein de notre établissement.