2E

Derrière ses lunettes ou ses lentilles,
Il a visité l’Australie, la Croatie, l’Italie,
Et L* est et restera sa bien-aimée.
Il se plaît plutôt bien au lycée.
Contrairement aux autres il savoure les plats du self
La guitare, il en a fait pendant cinq ans,
Mais a arrêté pour cuisiner du caramel
Et consacrer son temps à son squat.
La grasse matinée
C’est son activité préférée.
Il vient de Saint-Herblain
Et pourtant il est venu jusqu’à Blain
Il s’appelle A* et il est venu ici pour apprendre.

 

Elle s’appelle C*, elle veut aller aux USA
Son chat Paprika elle l’aime autant le chocolat,
A quinze ans elle a déjà l’expérience de la danse,
Elle voudrait être invisible bien que ses yeux verts soient si jolis.
Plus tard elle veut être journaliste, l’anglais, le français et l’espagnol sont ses points forts.
Les mathématiques et la physique c’est assez chaotique,
Le lycée c’est la liberté, voir ses amies c’est toute sa vie !
Le mot déplaire pour elle signifie rythme scolaire.
Pas assez travailleuse mais je sais qu’elle sera rigoureuse.
Elle habite Nort, normal que ça soit une fille en OR !

Permanence et forum, tels sont ses lieux favoris
Car ce travailleur acharné ne se laisse pas mettre au tapis
Avec ses chaussures Angleterre au lycée,
Il trouve que l’ambiance et les profs y sont cools et le poussent à bosser
Plus calme et réservé qu’habituellement,
Il se sent plus mature et plus confiant.
Même si la quantité de travail lui semble être égale,
Au self par contre, il se régale.
À lui qui m’a confié son témoignage
Par ce portrait je lui rends hommage

 

Il a des taches de rousseur, qui font de lui un être de douceur. Il porte des lunettes, ce qui ne lui donne par l’air bête mais honnête. Il vient d’Héric, où il y a des porcs-épics. Muni d’un arc et d’une flèche, il ressemble à Cupidon en pleine action. C’est tout un sport, pourtant il n’aime pas la physique, pour lui c’est pire que les mathématiques. C’est un petit feignant, qui préfère dormir tranquillement. Sauf quand il s’agit d’être avec ses amis, là il saute de son lit. Pour lui, le lycée est un endroit vivant où il n’y a pas de blanc. Sa matière préférée est l’Histoire, son histoire la voici.

Cette jeune pianiste autodidacte
porte toujours une écharpe.
Dans ses bouquins elle recherche le dernier acte
de ces histoires vraies dont elle ne connaît pas la racine.
Elle préfère regarder ses vidéos sur internet
que d’aller à son cours de tennis.
En effet elle préfère se perdre dans ses histoires du passé
et apprendre dans son lycée
car plus tard elle souhaite devenir assistante sociale
et réussir son idéal

 

F*, il est petit de taille mais grand de cœur.
Je ne sais pas si cela se dit mais en clair, je veux juste dire qu’il a beau ne pas être grand, il est généreux.
C’est un footeux, et lui il aime bien l’esprit d’équipe, et sans doute courir pendant plusieurs dixièmes de minutes derrière un ballon, mais ça c’est moins pédagogique.
Le lycée ça lui plaît vraiment, c’est grand et agréable.
Il n’aime pas lire, lui, il n’aime pas courir après les mots, juste courir après son ballon et peut-être un peu après les dates d’histoire parce qu’il a des bonnes notes. Et les bonnes notes ça va lui servir.
Et même s’il n’aime pas lire, il apprécie quand même le français au lycée.
Vous aurez deviné quand même que sa matière préférée c’est le sport, il adore le sport, tous les sports confondus. Il aime tellement le sport qu’il veut en faire son métier.

Il s’appelle F*.
Dès son arrivée au lycée il a remarqué un changement,
du fait du grand nombre de personnes et des plus grands.
Il est fils unique et aime l’informatique,
Pour son futur métier il n’a aucune idée,
mais il veut aller en STI2D.
Il est plutôt feignant,
et ressemble à un nounours très grand.
Ce gars-là est un paradoxe, il est pressé d’être en vacances mais être au lycée ne lui déplaît pas. Originaire de Joué, il aime la voile et au football il aime jouer. Ce gentil brun est sportif, vit l’instant présent sans se soucier de ce qui va arriver. Il sous-entend que tout le rend heureux. Futur ES, il aime les soirées quitte à venir au lycée fatigué et oui, c’est F*.

Il est de taille moyenne, brun, et il porte des lunettes. J* est un garçon de quinze ans, qui aime les matières scientifiques, et sa filière l’année prochaine sera celle de la SI pour devenir plus tard informaticien. Au lycée, ses endroits préférés sont la Maison des lycéens (plutôt appelée MDL chez les élèves), et le forum, où lui et ses amis se rejoignent pour travailler, discuter, passer des bons moments lors des pauses. Pendant ses vacances avec ses parents, son frère et sa sœur, il part en Bretagne, pour respirer l’air frais de la mer. En période scolaire, il aime jouer à des jeux vidéos tel que World of Warcraft, et écouter de la musique. Sa musique préférée est l’électro. Il s’appelle J*, et est un nouvel élève de seconde au sein du lycée Camille Claudel.

J* mène une vie simple et banale,
comme peut l’envier de manière amicale,
toute personne qui le connaît.
D’un rêve strictement limité et d’ores et déjà décidé,
il étudie sans faire de compromis, il n’est pas difficile,
et ce qu’on lui dit, il le fait.
Passionné d’animaux, sa maison en est peuplée,
et il passe ses journées à s’occuper de ses bêtes dociles,
ou à lire quelques ouvrages qu’il jugera faciles.
Ayant déjà exploré quelques îles outre notre océan,
il est certain qu’il n’apprécie pas la montagne,
que derrière ses lunettes, il n’est pas pour la castagne,
mais qu’il fait partie de ces gens,
qui vivent dans leur simplicité,
et n’en sont pas mécontents.

Son large sourire laisse paraître son côté amical. Ses cheveux courts et blonds ainsi que ses yeux bleus feraient perdre la tête à n’importe qui. Elle est à l’aise, elle converse sans problème, elle n’a pas peur de se dévoiler. Elle aime sa vie au lycée, elle préfère le lycée au collège parce qu’elle a plus d’indépendance. Le français et l’anglais sont ses points forts, mais les mathématiques et la physique la laissent perplexe. Il lui arrive de terminer un peu tard, mais cela ne la dérange pas parce qu’elle peut se détendre lors des permanences. Elle aime le sport : l’équitation et l’athlétisme sont ses sports favoris. Mais ce qu’elle aime par-dessus tout, c’est aller au cinéma ou traîner avec ses amis. Il n’y a pas un lieu qu’elle affectionne en particulier, si ses amis sont avec elle, alors elle se sentira bien. Il lui arrive d’être fatiguée lorsqu’elle rentre chez elle, pour y remédier, elle voudrait que le lycée crée des salles où l’on pourrait faire la sieste. Elle aime lire mais elle ne supporte pas qu’on la force. Elle aime prendre des chocolats chauds Milka et des madeleines aux distributeurs de la MDL, et elle est satisfaite de sa vie de lycéenne.

Il n’est pas vraiment prise de tête, il préfère la fête. Il s’accommode facilement de l’endroit où il est bien qu’il habite à La Grigonnais. Tout le rend heureux, ses amis, sa famille, et même vivre dans un endroit pouilleux. Quelqu’un de sociable, loin d’être méprisable. Sa mèche tel un surfeur confirme son côté sportif, il aime le foot, il en fait sa passion de toutes les saisons. De ce fait, il trouve les desserts du lycée Camille Claudel pas assez nombreux pour lui, et ne se cache pas de dire que plus, il en a souvent pris. Il attend toujours les vacances avec impatience. Il est respectueux et tient généralement un langage courant, même si avec ses copains, se trouvant sociable, utilise un langage plutôt familier. Il se trouve petit mais cela ne l’empêche pas d’être mimi. Il est ambitieux et veut rejoindre une filière scientifique tels ses aïeux, malgré cela il n’est pas fixé sur son futur métier. Il s’appelle L*.

L*, cette fille forte en matières scientifiques,
préfère largement le sport et l’anglais, ce qui est un hic,
car elle veut faire un bac scientifique.
Plutôt discrète mais sociable,
on a vite découvert qu’elle était aimable.
Au fond de ses yeux verts,
se cachent plein de mystères.
Elle adore le basket et les mangas.
Mais cela ne l’empêche pas,
d’être intéressée par le lycée
et ses activités.
Cette année, à son arrivée au lycée,
elle fut bien intégrée.
Avec ses anciens et nouveaux amis,
elle profite de la vie.
Arrivée de Nort-sur-Erdre,
elle ne risque pas de se perdre.

Elève banale parmi le commun des lycéens,
elle passe sa journée devant la télé-réalité,
pensant sans doute améliorer son banal quotidien,
aussi triste et médiocre soit-il,
en témoignent ses yeux cernés de crocodile.
L’air un peu fade, molasse, pâteuse,
elle s’oriente dans une voie,
qui ne la rendra sans doute pas heureuse,
si à l’instar de ses petits soucis,
elle décide d’aller par là,
et d’écouter la vie d’autres,
qui ne l’intéressent pas.

Quelle jolie jeune fille aux cheveux blonds, qui en plus de ça porte un joli prénom !
Ce qu’on remarque directement chez elle, c’est ses grands yeux qui la rendent belle.
Elle se sent vraiment bien au lycée, surtout avec les personnes qu’elle a rencontrées,
Pour elle, c’est une année de liberté, même si elle reste prête à travailler.
Elle est sociable et aime les rencontres, elle aime les histoires d’amour comme dans les contes.
Elle a même rencontré son prince charmant au lycée, au début du mois de décembre.
Pour elle, sa façon de s’évader, c’est de sortir avec ses amis ou de danser,
Elle a l’air d’être dynamique et optimiste, tout comme le orange qui est sa couleur favorite.
Ce qui est sûr c’est qu’elle ira loin avec sa détermination, surtout si elle continue de vivre avec autant de passion.

L*, demoiselle aux longs cheveux bruns,
toi qui as fait un voyage peu anodin,
et qui l’année dernière es revenue en France
et as dit adieu au foyer de ton enfance.
Sur ton courage nous pourrions écrire des pages.
Mais on peut le résumer par un de tes sourires,
que tout le monde, je l’espère, admire.

Il aime beaucoup rigoler, pourtant il a l’air intimidé. Ce personnage adore la musique.
Mais plus précisément l’éducation physique. Il pratique le handball, c’est un sportif dans l’âme.
Au lycée il aime s’amuser, M* aime plaisanter. Un petit air rebelle, le lycée semble lui faire pousser des ailes. Il aime faire des sorties, seulement avec ses amis. Ce projet ne lui semble pas très gai. Mais il saute tout de même l’anglais. Il aime le commerce mais n’a aucune idée de son futur métier. Il n’a pas l’air réveillé, mais quand vient l’été, le barbecue éblouit sa soirée.

Depuis qu’elle est au lycée, elle se sent mieux. Elle traîne avec ses amis du collège dans le forum, lieu agréable, bercé par un bruit constant. Cela quand elle n’est pas en cours.
Elle aime le français, elle aime lire par-dessus ses lunettes entourées d’un léger cadre noir. Ses yeux foncés percent les mots. Cinq livres par mois, c’est une moyenne. Elle lit avec autour de son cou ce collier que sa tante lui a offert pour son anniversaire. Une seule perle, étincelante comme le soleil, posée sur un fil d’une transparence aberrante, prêtant à la confusion. Comme si cette pierre de mille feux s’incrustait dans son cou. Pendent à ses oreilles de grands anneaux argentés et à son poignet, une montre d’un bleu marine. Elle l’a eue à son anniversaire, le même où elle a reçu son collier. Depuis, elle porte cette montre tous les jours, contrairement à ce collier si brillant qu’elle ne porte qu’une seule fois par semaine, comme pour le protéger.

Un Leclerc il y en a un, non pas le célèbre magasin,
Paul Doumer est son collège d’origine,
Son arrivée ici n’est pas difficile.
Cela lui permet de faire de nouvelles connaissances,
Et dans sa classe une bonne ambiance.
Les maths ne sont pas son point fort,
Lui c’est plutôt le sport,
Malgré les sorties avec ses amis,
Il aime rester devant la télé.
Car ceci sont ses hobbies.
Les yeux rivés sur son papier.

Un sourire en travers, et un regard franc. Il s’appelle R*.
Pour lui, la liberté a des roulettes. Pour lui, la liberté est dans le skate.
Il aime ses amis, leur consacre ses sorties, parait un peu secret, plutôt discret.
Avant d’avoir vingt ans, il ira à Tomorrow land, quand il sera grand, il sortira avec sa bande.
Toujours les mains toujours cachées dans son pull bleu, je crois qu’on l’intimide un peu.

Timide, il ne parle pas fort,
Il aime jouer aux jeux vidéos,
La lecture n’est pas son fort,
Il préfère les films de science-fiction.
Typé, il vient de Guadeloupe,
Il a même été en Martinique,
Pourtant, il habite à Plessé,
Et vient au lycée de Blain.
Il aime aussi jouer au tennis…
Il s’appelle S*.

Quand il est arrivé, il était un peu paumé. Le lycée est grand mais très vite, on fait tous la même taille. Il s’est très bien adapté. Il a réussi à se faire de nouveaux amis, ce n’est pas toujours facile. On a parfois envie aussi de rester avec les anciens amis. Et il arrive à jongler à la perfection avec cela. Avec ces nouvelles personnes, il traîne dans la maison des lycéens, communément appelée MDL, le seul lieu entièrement géré par les lycéens. Autant dire qu’il était déçu quand elle a été fermée, et c’est pour son plus grand bonheur qu’elle a été de nouveau accessible.
Il n’est peut-être pas un musicien dans l’âme mais il a une grande expérience dans la batterie. Ces nombreuses années où il a frappé les caisses lui donne un résultat dont il peut être fier, même si des personnes l’avaient dégoûté de sa passion il y a des années.

On ne peut pas dire qu’il aime beaucoup lire et que les cours de CDI soient pour lui un grand plaisir. Le lycée est pour lui un endroit agréable où de nombreux changements sont arrivés pour lui. Les cours ne sont pas si mal et le self reste un régal. C’est un élève bien sérieux qui travaille chez lui et souvent lors de ces permanences où il y est silencieux. Les professeurs ne lui donnent pas trop de devoirs et heureusement car les fins de semaine sont pour lui un peu trop dures. Le lycée est pour lui un endroit libre et pas trop mal à son goût. Il s’installe souvent dans le bloc D en haut, où il peut avec ses amis discuter et s’amuser. Sa classe est très agréable et l’ambiance y est très plaisante.

Jeune homme avec ses lunettes, portant un gros manteau rouge. Il aime le lycée mais préfère s’amuser et jouer à ses jeux vidéos ou faire dodo.
Il prend l’air pendant que le car le dépose tôt le matin, il rencontre pleins de lutins sur tout le chemin. Il arrive au lycée, tout est calme, il est un des premiers. Il prend ses repères et ne se perd guère. Il n’aime pas l’allemand, il prend donc un calmant et l’heure passe, sans penser au cours d’aujourd’hui. Il n’attend qu’une seule chose, la pause. Il habite à Bouvron pendant que le long trajet du car le ramène chez lui, tard, le soir.